Un dentiste réagit aux chiffre de RMC

Publié le par Boule de neige

Lettre qu'un chirurgien-dentiste à envoyée aux médias suite aux résultats de RMC concernant les verrous à faire sauter .........

 

Nous avons surligné une phrase particulièrement intéressante ...

 

 

 

 

 

Monsieur,

Je me permets de vous informer que RMC  a proposé à ses auditeurs du 17 au 21 janvier de choisir le verrou français qu’ils aimeraient faire sauter.

Parmi ces verrous le monopole de la sécurité sociale !

Il paraît évident maintenant que ce monopole présente des aspects négatifs pour notre économie, notre paix sociale, et au regard du résultat de cette consultation (45% sur 3451 votants, loin devant la retenue à la source des impôts 25%) une majorité de Français ont compris que ce système d’après-guerre, devenu tentaculaire et ruineux, est le principal boulet d’une société définitivement mondialisée.

J’ai été aussi étonné par mon banquier qui, lors d’une demande de prêt, m’a annoncé qu’il intégrait un nouveau risque chez les professions médicales, celui de la faillite de l’assurance-maladie de la sécurité sociale. Ces professions risqueraient en effet d’être privées de revenus pendant la période où se mettrait en place un système de remplacement  privé et ne pourraient  pendant cette période respecter leurs engagements financiers.

Des Français, environs 7000, plus visionnaires que nos équipes dirigeantes, et que l’on surnomme dorénavant ‘les évadés de la sécu’, ont déjà quitté le système de protection sociale français.

Ils sont en général totalement apolitiques, comme le sont actuellement une majorité de Français, et réclament la  réelle application des directives européennes que seule  la France en Europe ne veut appliquer ! (voir déclaration de Mtre Gilbert Collard et Alain Marshall sur RMC, ainsi  que la démonstration claire et sans équivoque faite par Claude Reichman, www.claude.reichman.com)

Ces ‘’évadés de la sécu’’, dont je fais partie, ne réclament pas le démantèlement de la sécu, mais simplement de jouir du principe fondamental de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, du principal pilier de toute République : la liberté.

Et pour être plus précis, il s’agit ici de la liberté de la protection sociale.

Je suis donc étonné que vous n’ayez pas encore abordé ce sujet qui semble préoccuper la majorité de nos concitoyens, comme le démontre magistralement cette consultation sur RMC.

En vous remerciant par avance de l’intérêt porté à mon courrier, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations les plus cordiales.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article