Non ! nous ne sommes pas seuls .......

Publié le par Boule de neige

..............     dans notre combat pour faire appliquer les directives européennes..........

 

           Accrochés au dogme de L'Etat providence nos dirigeants français préfèreront-ils que Ryanair quitte Marseille ?

 

Ci-dessous un article transmis par un chirurgien-dentiste en colère :


http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/20/ryanair-menace-de-fermer-sa-base-francaise-en-cas-de-poursuites-judiciaires_1360838_3234.html

Le directeur général de la compagnie d'aviation à bas coût irlandaise Ryanair a menacé jeudi 20 mai de fermer sa base de Marseille si des poursuites judiciaires sont engagées à son encontre pour travail illégal. "Si le parquet nous poursuit devant les tribunaux, nous fermerons la base et tant pis pour les emplois et les passagers", a lancé Michael O'Leary, estimant se conformer à la législation européenne qui prime sur la loi française.

Le parquet d'Aix-en-Provence a ouvert début avril une information judiciaire contre Ryanair pour travail dissimulé. Le procureur de la République d'Aix a déclaré à l'AFP n'avoir aucun commentaire à faire alors que "l'instruction est en cours". Ryanair conteste un décret du 21 novembre 2006 soumettant les personnels navigants des compagnies étrangères installées en France au droit français. Déboutée en 2007 par le Conseil d'Etat, elle a saisi la Cour européenne des droits de l'homme.

Ce décret "stupide" est le résultat du "lobbying d'Air France", a dénoncé M. O'Leary, relevant qu'il avait été pris après l'ouverture à Marseille de l'unique base dont la compagnie dispose en France. Les cent vingt employés de Ryanair à Marseille "paient leurs impôts, leurs cotisations sociales et de retraite en Irlande, conformément à la législation européenne", a-t-il poursuivi. "Le seul gagnant sera Air France, qui aura encore éliminé un concurrent, tandis que 1 000 emplois locaux seront perdus et le trafic passager va s'effondrer." Depuis 2006, Ryanair a transporté 3,3 millions de passagers au départ de Marseille et prévoit d'en transporter 1,7 million en 2010.

 JEAN-CLAUDE GAUDIN DÉFEND LA COMPAGNIE

"Je suis particulièrement choqué des pressions exercées actuellement sur les dirigeants de la compagnie aérienne Ryanair", a déclaré le sénateur et maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin. Un départ de Ryanair "serait une catastrophe pour la cité phocéenne et sa région" a-t-il poursuivi. La chambre de commerce et d'industrie de Marseille-Provence (CCIMP) ainsi que l'aéroport qu'elle contrôle ont également espéré une solution, soulignant que Ryanair représentait pour le territoire 550 millions d'euros de retombées économiques. "C'est tout notre territoire qui risque d'être déstabilisé", a réagi dans un communiqué Jacques Pfister, président de la CCIMP. "Il ne s'agit pas d'un chantage mais de la réaction d'un industriel déçu parce que les règles du jeu ont changé", a commenté le directeur de l'aéroport, Pierre Régis.

De son côté, le vice-président PS du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Patrick Mennucci, a estimé "indigne" la menace de Ryanair, soulignant qu'"il ne faut pas céder à ce type de chantage". En avril, la compagnie britannique à bas coûts easyJet, qui employait quelque 170 salariés à Orly sous statut britannique, a été condamnée à 1,4 million d'euros de dommages et intérêts pour travail dissimulé. Ryanair fait par ailleurs l'objet d'une plainte à Bruxelles déposée par Air France qui l'accuse de toucher des aides publiques illégales en France.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article