Les sages-femmes se rebellent !

Publié le par Boule de neige

Nous reprenons ci-dessous un communiqué de presse d'une organisation et d'une union syndicales de sages-femmes TRES TRES en colère !

Petit rappel: les Caisses de retraite des sages-femmes et des Chirurgiens-dentistes ont fusionné récemment .  Chez les sages-femmes le ratio actifs/retraités est élévé....sans commentaire ....Nous attendons qu'elles nous transmettent leurs augmentations de cotisations depuis cette fusion...



COMMUNIQUE DE PRESSE

Grève des sages-femmes libérales les 2 et 3 décembre 2009

Lors des dernières réunions conventionnelles, l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM) nous a présenté un projet concernant un seul segment de notre activité : les suites de couches à domicile. Aucune de nos demandes prioritaires n’a été prise en compte.
Au premier rang de celles-ci, figure la revalorisation de la lettre-clef SF, bloquée depuis 2002, qui représente la majorité des cotations des actes de sage-femme, aussi bien en libéral qu’en soins externes hospitaliers.

Si nous comprenons la nécessité d’une gestion rigoureuse des fonds de l’Assurance Maladie, nous regrettons que les solutions proposées morcèlent encore un peu plus la prise en charge des patients en périnatalité. En outre, elles ne tiennent pas compte des économies (déjà chiffrées dans divers travaux) qui seraient générées par une valorisation des rôles et missions des sages-femmes dans le système de soins.

• Parce que nous plaidons pour une cohérence et une continuité de la prise en charge du suivi pré- et postnatal,
• Parce que nous ne pouvons tolérer que nos compétences, élargies par la loi HPST, soient bradées à des tarifs qui font fi d’un juste salaire et déshonorent notre profession
• Parce que le revenu des sages-femmes libérales est en baisse !

Nous déposons un préavis de grève de 48 heures pour les 2 et 3 décembre 2009.

Les sages-femmes libérales n’assureront donc aucun suivi à domicile pendant ces 48 heures.

Afin d’assurer la sécurité des patientes, les maternités seront averties et prendront les mesures nécessaires.

Conscientes de la gêne occasionnée, nous regrettons néanmoins d’être contraintes à de telles pratiques par la surdité des décideurs à notre égard.

L’avenir des sages-femmes libérales, la reconnaissance de la place de toute la profession sage-femme dans notre système de soins sont en jeu et, à travers eux, la qualité de la Périnatalité en France.

Paris, le 19 novembre 2009
Contact presse:
ONSSF: Elisabeth Tarraga ☎ 06 21 94 25 26 email: tarraga.onssf@orange.fr
UNSSF: Catherine de METZ ☎ 06 66 13 90 97 email: catherine.de.metz@wanadoo.fr

ONSSF
ORGANISATION NATIONALE DES SYNDICATS
DE SAGES-FEMMES


7, rue Rougemont – 75009 PARIS –
Tél. 01 48 24 50 20 – Fax 01 47 70 17 89
E-mail : onssf@free.fr - http://onssf.free.fr/

UNSSF
UNION NATIONALE ET SYNDICALE DES SAGES-FEMMES


Siège social : 137, rue Pelleport 75 020 PARIS
Adresse postale : 28 quai Alexandre III–50100 CHERBOURG
Tél. : 02 33 43 97 92 –
E-mail : unssf@laposte.net - www.unssf.org/

Commenter cet article

souscrire mutuelle 02/12/2009 10:33


par la faute de la secu il y aura moins de sages femmes en france
elles vont toutes se retrouver


Boule de neige 02/12/2009 13:46


la phrase ne semble pas terminée....


mutuelle jeune 25/11/2009 09:49


merci et a bientot