La rentrée des retraites ........

Publié le par Boule de neige

 

Ci-dessous deux articles que des internautes nous ont fait passer:

 

Le 1° concerne la baisse des retraites au Pays-Bas; on y arrive ....

 

Le 2° annonce une réunion le 7 septembre 2010 : " Pourquoi l’absence de capitalisation dans la réforme des retraites ?"

 

 

 

 

1°   Des baisses de retraites...aux Pays Bas!

26 août 2010

Vous savez, en ces temps de revue de nos systèmes de retraites, qu'il n'y a que deux méthodes pour conserver leur équilibre, augmenter les recettes ou diminuer les dépenses.Ca parait simple, pourtant ca fait plus de dix ans que nos élites(?) travaillent sur la résolution de cette équation sans y parvenir. Il est vrai que nous sommes en France et que culturellement la seule chose que nous puissions admettre est d'augmenter les retraites,-les dépenses-, et de diminuer les prélèvements sociaux,-les recettes-..Alors, nous ne sommes pas prêt de nous en sortir!

Les Hollandais qui ont le même problème que nous de vieillissement de leur population, c'est à dire d'accroissement de la charge des pensions versées, et de diminution du nombre des actifs et de leurs cotisations viennent de trouver la recette miracle. Ils vont...baisser les pensions, eh oui. De 1 à 14pct de leur montant mensuel pour tous ceux qui ont eu la malchance d'avoir cotisés aux 340 institutions de retraite sur 600 au total qui ont mal placé leur argent et se trouvent mal à la sortie de la crise financière. Car contrairement à nous, les Hollandais sont dans un systême de capitalisation et ils ne récupèrent comme retraite que l'argent qu'ils ont cotisés tout au long de leur carrière et placés en bourse via leur institution de retraite réévalué de l'évolution de la bourse. Pour les 260 autres institutions de retraite qui ont mieux su gérer l'argent de leurs cotisants, je suppose que leurs retraites ne changent pas. Elles ne doivent pas avoir beaucoup de marge de manoeuvre, mais pour leurs cotisants c'est un grand soulagement

Pas moyen donc, comme en France, de "taxer" leurs enfants voire leurs petits enfants pour conserver leur niveau de retraite et de vie. Et comme le redémarrage de l'économie et la hausse espérée de la bourse ou des taux obligataires n'est pas arrivé, il n'est plus resté comme rééquilibrage possible que la diminution des pensions. Elle devrait intervenir à compter du 1er janvier 2011.

Que les jeunes salariés hollandais ne se rejouissent pas trop vite cependant.Sur la base de cette expérience douloureuse, un rapport du Ministère des Affaires Sociales recommande, pour qu'elle ne se reproduise pas, que les cotisations soient augmentées de 30 à 50 pct(!) dans les quinze prochaines années. L'accroissement de la durée de vie, finalement, quelle plaie pour tout le monde. Seule consolation pour les jeunes générations, comme c'est leur argent réévalué qui leur est reversé sous forme de retraite, si nous vivons une autre période de " trente glorieuses", ce sont eux qui en bénéficieront. 

Capitalisation ou Répartition, le résultat global n'est pas très différent. Sauf que, dans un cas, c'est le retraité qui fait les frais du déséquilibre et dans l'autre, ce sont les les jeunes générations qui payent pour leurs parents.  

 

 

 

 

2°  Pourquoi l’absence de capitalisation dans la réforme des retraites ?

 

C’est la question que se pose la Droite Libre, qui tiendra un colloque à ce sujet au siège parisien du parti majoritaire, rue de La Boétie, mardi 7 septembre à partir de 14h30. Contribuables Associés, l’IFRAP, l’IREF, ou encore l’Institut Thomas More présenteront leurs propositions au cours de cet après-midi, dont le programme précis sera communiqué très prochainement. La Droite Libre est un collectif  fondé par Rachid Kaci et associé à l’UMP, qui se définit comme  »libéral-conservateur ».

 

http://www.lecri.fr/2010/08/30/pourquoi-labsence-de-capitalisation-dans-la-reforme-des-retraites/17911

 

 

Commenter cet article