la France a dix ans d'avance !

Publié le par Boule de neige

Lettre envoyée au médias par le Dr Faraj CHEMSI; lettre avec laquelle nous sommes entièrement d'accord.


BILLET D'HUMEUR A FIN DE PUBLICATION

Dr Faraj CHEMSI
16 place de la Mairie
76560  Héricourt en Caux

Faraj.chemsi@orange.fr

Tel : 0235965598 / 0621428027

 

 

 

Bonne nouvelle : la France a dix ans d'avance !

Dix ans d'avance sur les déficits du système de retraite. Les dix milliards d'euros de déficit de 2010 sont les 10 milliard prévus en  2020…

Quand M. Douste Blazy déclarait sur LCI le 25 février 1998 que pour les retraites, la France n'était pas au pied du mur mais déjà dans le mur, il avait raison.

Ce mur, équivalent à celui de Berlin, existe toujours en France.

Ce mur prive violemment les Français de toute liberté pour leur protection sociale et continue de subsister comme un reliquat du bloc soviétique aujourd'hui disparu.

Les Français attendent toujours le début du programme de «  RUPTURE » promis par le candidat N. Sarkozy et ils commencent à s'impatienter.

Et le président Sarkozy continue ses promesses, la dernière concerne les retraites : promesse de tout mettre à plat, de tout remettre en question !

Pour cela, on annonce une énième réforme, chaque fois qualifiée d'indispensable, et on lance des débats et réunions.

Vous pouvez remarquer que dans ces discussions, vous retrouvez toujours les mêmes acteurs, c'est-à-dire des syndicalistes gérant les caisses de retraite en faillite, des dirigeants de différents organismes satellites de ces caisses et des politiques ayant comme fonds de commerce la Sécu, en résumé les gérants et grands bénéficiaires de l'Etat providence.  

De ces sommets sortent en général des propositions aussi vagues qu'incohérentes, mais jamais des mesures concrètes ayant chance d'être efficaces.

Que peut-il sortir de ces débats entre personnes du même avis ?

Rappelez-vous la réforme de la Sécu Bertrand-Douste-Blazy qui a mobilisé plus de 300 réunions et pour quel résultat aujourd’hui !

Et c’est pour cela que l'on en est là !

Il est logique qu'en prenant les mêmes acteurs génétiquement programmés par la Sécu, (M. Guéant, secrétaire général de l’Élysée sur BFM : Les Français ont la Sécu dans les gènes) on tourne toujours en rond devant le trou et qu'au final on choisisse toujours la même la solution, celle de la fuite en avant.

Actuellement plus de 200 000 Français ont choisi la liberté de la protection sociale, de sauter par-dessus le mur. Ces Français excédés par l'énormité atteinte par les cotisations n'ont d'autre choix que de cotiser ailleurs.

Ce mur dressé contre les Français existe aussi au niveau médiatique.

Lors des débats télévisés ou radiophoniques, les défenseurs de la liberté de la protection sociale sont tout simplement bannis comme des pestiférés.

En France, dès que vous osez aborder ce sujet, on vous colle une double couche de sparadrap sur la bouche.

Par exemple, pourquoi M. Claude Reichman* (claudereichman.com, reichmantv.com) n'est-il invité sur aucun plateau, n’est-il que presque jamais sollicité pour des interviews, quand il s'agit de débats concernant la Sécu, alors qu’il en est un des meilleurs spécialistes et qu’il propose les seules solutions innovantes susceptibles de réussir.

En deux ans, la fréquentation de son site internet claudereichman.com a été multipliée par 14, cela équivaut à des millions de d’internautes par mois !

Et il n'a toujours pas droit  de cité régulier dans les médias officiels !

Pourquoi ne peut-il participer aux débats et proposer ses solutions aux problèmes des retraites, pourquoi n'a-t-il pas été reçu le 15 février par le conseiller du président pour les affaires sociales, M. Soubie, « Raymond la science »,  (Challenges N° 200) en même temps que les partenaires sociaux qui ne représentent même pas 8% des salariés.

Tout cela à cause du Mur dressé autour de ce système de sécurité sociale désormais célèbre par ses déficits, ses dettes et maintenant reconnu comme le plus cher du monde.

Tout cela car «  aujourd’hui l’Etat est allé bien au-delà d’une pension de vieillesse obligatoire. L’Etat-providence est hautement visible, puisque tout homme politique tente de gagner les élections en prenant l’argent à ceux qui sont moins capable de défendre leurs salaires, afin de les transférer à ceux qui sont capables de mobiliser les votes et le pouvoir dans la rue. » : José Pinera « Le taureau par les cornes, comment résoudre la crise des retraites. »

José Pinera, cet ancien ministre du travail chilien, Français de cœur par son histoire familiale, intervient régulièrement dans les médias à travers le monde.

Lors de son dernier passage en France, on pas pu l’entendre que sur reichmantv.com ! Interview à voir et à revoir.

Comment se fait-il que ce défenseur déterminé de la liberté de la presse et des droits individuels, n'ait pas été invité sur RTL, France-Inter, RMC, France télévision, TF1 et compagnie afin de présenter ses solutions, les seules à pouvoir éviter la faillite du système français de retraite ?

Comment se fait-il que les journalistes, en principe curieux, avides d'informations, rois de l'investigation n’aient pas profité de l'occasion de son séjour en France, pour l'interroger sur le système de retraite chilien, adopté dans de nombreux pays dans le monde ?

Les Français sont de plus en plus indifférents à ces vides médiatiques et vont chercher l'information sur la toile.

Le peuple français commence à étouffer et  risque bientôt de scander aux dirigeants politiques, comme les Allemands lors de la chute du mur de Berlin : «  Wir sind das volk ». (Nous sommes le peuple).

 

Dr Faraj CHEMSI

*Dr Claude Reichman : 126 rue de rennes 75006 Paris

Commenter cet article

ETIENNE 02/03/2010 16:20


Bonjour,
super, voilà de la lecture où nous pouvons lire les aberrations des DENTISTES, alors je vais en révolter plus d'un ( Dentiste) quand je vais officialiser mes dires, oui, la profession de ''
DENTISTE '' est illégale en France;
Pourquoi...?
Sachez que la profession de dentiste n'est pas inscrite au conseil de l'ordre des médecins, que les Dentistes n'ont pas le droit de faire de leur profession un commerce, hors , lorsque vous
demandez un devis, il est bien préciser que les soins ne sont pas compris dans le devis.
Le code de la santé publique précise bien que les dentistes n'ont pas le droit de faire de la chirurgie, hors pourquoi dans ce cas les dentistes se disent chirurgiens ou Dr en chirurgie alors
qu'ils n'ont pas le droit de faire de la médecine....?
de plus , il faut bien dire que les Dentistes empoisonnent des milliers de personnes en soignant avec les plombages dentaire à base de MERCURE ....
commerce illégal, usurpation de titres, médecine illégale, empoisonnement volontaire, de véritable ''Chartlatans '' ses dentistes , mais ne dis-t-on pas '' Menteur comme un arracheur de dents '' ?