Eldorado .... encore et toujours..... (suite)

Publié le par Boule de neige

Voici les chiffres qui complètent notre page du lundi 14 février 2011 ....

 

Pauvre France et pauvres contribuables ....

 

 

 

 

 

 LE BILLET DE SAUVEGARDE RETRAITES

 

 

1 157 euros de retraite sans avoir cotisé ni même travaillé en France !

 

Toute personne qui débarque en France, sans même jamais y avoir mis les pieds, peut prétendre, si elle a 65 ans, à 709 euros de retraite par mois ou même à 1 157 euros si elle vit en couple.

 

C'est :

* plus que la pension moyenne de nos agriculteurs après une carrière complète,

* plus que la pension de la majorité de nos commerçants et artisans,

* plus que la pension de nombreux employés et ouvriers.

 

Cela signifie tout simplement que nos caisses de retraite paient bien souvent davantage à des personnes qui n'ont jamais cotisé, ni participé à l'économie de notre pays qu'à leurs propres affiliés, qui ont souvent trimé toute leur vie.

Ce dispositif aberrant est vanté noir sur blanc dans le livret d'accueil "Vivre en France" diffusé par le ministère de l'Immigration aux nouveaux arrivants.

C'est à se taper la tête contre les murs : il suffit à une personne d'au moins 65 ans qui arrive en France d'aller tranquillement frapper à la porte des services sociaux pour avoir immédiatement droit à 709 euros par mois, voire

1 157 euros si elle vit en couple.

Cette situation est très injuste vis-à-vis des retraités français, qui voient dans le même temps leurs pensions constamment rabotées au fur et à mesure que leurs caisses s'enfoncent dans le rouge.

Si l'on ajoute à cela que la Cnav verse des pensions à l'étranger sans aucun contrôle, au point que la Cour des comptes dénonce le versement de pensions à des morts, notamment en Algérie (mais sans proposer le moindre remède), on ne peut que constater que notre système de retraites est ouvert à tous vents : prestations injustifiées, fraudes etc.

 

Il est urgent de se mobiliser pour faire cesser ces graves injustices et défendre nos caisses de retraite.

Faites connaître ces informations capitales, diffusez dès aujourd'hui ce billet à l'ensemble de votre carnet d'adresses !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article