Comme promis, voici les honoraires que doit appliquer un chirurgien-dentiste recevant un patient « CMU- C »

Publié le par Boule de neige

 

Voici trois exemples de prothèses dentaires les plus pratiquées:



Colonne 1: les actes

Colonne 2: bases de remboursement (inchangées depuis plus de 20 ans)

Colonne 3: Honoraires rémunérés pas la sécurité sociale et payés directement au praticien

Colonne 4: Honoraires moyens pratiqués (sources: informations transmises par les assurances et      mutuelles complémentaires)

 

 

        1                                             2                                       3                                            4


    Actes                                    Bases de                          Honoraires                           Honoraires

                                              remboursement               maxima CMU-C                         moyens   
                                             (en euros)                              (en euros)                               (en euros)

 




Couronne coulée

métallique                                       107,50                                 230                                      300



Couronne céramo-métallique

(incisives, canines, 1°prémolaires)     107,50                                 375                                      530



Prothèse dentaire adjointe

14 dents (=Appareil complet)             182,75                                 656                                     1500

 

 

 

   

Exemple:

 

1°/ Le docteur Chirdent réalise une couronne céramo-métallique sur 23 (canine supérieure gauche) à monsieur X  qui n'est pas « cmuiste »  et dont la couverture complémentaire correspond à 200 % de la base « sécu » en plus du remboursement du régime de base:

 

Honoraires = 530 €

          Base de prise en charge = 107,50 €

          Participation sécurité sociale = 70% de 107,50 = 75,25 €

          Remboursement de la complémentaire = 2 x 107,50 = 215,00 €

          Remboursement total = 75,25 + 215 = 290,25 €

Reste à charge pour le patient = 530 – 290,25 = 239,75 €

 

 

2°/ Le docteur Chirdent réalise une couronne céramo-métallique sur 23 (canine supérieure gauche) à monsieur Y qui est « cmuiste »:

 

Après contrôle par le cabinet que ce patient est bien à la CMU-C, réalisation des soins  et envoi des feuilles à la caisse,
        honoraires payés directement au praticien par la caisse primaire d'assurance maladie = 375 €

 

 

 

Deux conclusions s'imposent:

 

1° / Pour le praticien

 

Différence d'honoraires = 530 € – 375 € = 155 € ( soit – 29,24%)

 

Les 155 € ne sont réglés ni par le patient, ni par la sécurité sociale, ni par une quelconque assurance ou mutuelle complémentaire..........

 

Le docteur Chirdent doit donc baisser ses honoraire de 29,24 %, voire de 56,26% pour une prothèse complète (!)

Dans le cas de la prothèse complète, sachant que le pourcentage moyen des frais pour un cabinet dentaire est de 55 à 65%, (soit 45 à 35 % de bénéfice) le praticien devrait même être sanctionné car il est interdit de "vendre" à perte !


On comprend mieux pourquoi il hésite à soigner les patients « cmuistes »........

 



2°/ Pour les assurés sociaux cotisant à une Complémentaire:

 

La différence entre la base de remboursement et les honoraires « cmu » étant payée par les Assurances et Mutuelles Complémentaires, chaque cotisant paie un pourcentage de sa cotisation sans cesse grandissant (actuellement de l'ordre de 5 à 7 %) à sa Mutuelle ou Assurance Complémentaire pour la participation de cette dernière au remboursement CMU-C

..................................................................................................................................................................

Commenter cet article

Patricia 11/04/2010 16:34


Pour se faire soigner les cmu comme moi payent en liquide, de la main à la main, à leur dentiste, la différence entre ce qui lui est remboursé et les tarifs qu'il pratique !


berthet 18/11/2009 16:18


le pire, c'est que les assurés aux petits moyens (smicards, étudiants..) ayant une complémentaire de bas de gamme, leur complétant la SS à 100 ou 150 % maxi du tarif de responsabilité, ne peuvent
même pas se payer une simple couronne métallique, le reste à charge étant trop important, alors qu'ils financent les mêmes prothèses aux cmuistes par leurs cotisations mutualistes. C'est ce qui
s'appelle de la double peine...
Les contrats qui ne garantissent pas au minimum un remboursement total égal à la CMU devraient être interdits.


Boule de neige 19/11/2009 09:56


Le terme "double peine" est très juste.
Dans la mesure où personne ne dit rien, le système ponctionnera les classes moyennes sans faiblir....
Que faire ? Faire la boule de neige ! Voir à ce propos l'article de Vaclav Havel sur ce blog (10 novembre 2009)


souscrire mutuelle 21/10/2009 12:59


merci pour ces infos car beaucoup de gens ne savent pas les tarif de convention


Boule de neige 21/10/2009 13:48


Ni le  fait qu'une partie de leur cotisation  de leur Complémentaire sert à financer le système CMU-C...


mutuelle smam 20/10/2009 13:07


merci pour ces informations


Boule de neige 20/10/2009 16:39


En jouant la transparence la sécurité sociale n'en sortira pas grandie ...